Les outils de base du rédacteur web

Bien évidemment, comme tout métier, celui de rédacteur web nécessite l’utilisation de logiciel et d’outils.

Si vous vous vous demandez : 

J’aimerais me lancer dans le web mais j’ai peur d’avoir trop d’investissements.
Est-ce que le métier de rédacteur web nécessite de gros investissements ?
Quel métier du digital pourrait me permettre de me lancer sans trop de frais ?

Alors, laissez-moi vous montrer que ce métier, en plus d’être passionnant, ne vous mettra pas sur la paille dès le premier mois de votre lancement. Quels outils avez-vous besoin ? Est-ce que ça coûte cher ? Je vous explique tout !

Ps : Bien entendu, un ordinateur est nécessaire. La plupart des personnes ayant un attrait pour ce métier en ont déjà un. Celui que vous avez suffi pour le début, mais n’hésitez pas à investir dès que vous le pourrez.

Un traitement de texte pour rédiger et partager à votre client

L’outil que je conseille à tous mes apprenants est tout simplement Google drive et plus précisément Google docs. Il s’agit d’un traitement de texte aussi efficace qu’un autre mais ayant l’avantage d’être en ligne. En effet, on le retrouve de n’importe où avec une connexion wifi et vous n’avez aucune crainte de perdre votre travail. Ceux à qui s’est arrivé, savent à quel point c’est rageant de voir disparaître des heures de travail car son ordinateur ou logiciel a planté.

Cependant, ce n’est pas le plus gros avantage de Google drive. Il s’agit surtout du fait que vous pouvez partager votre document à votre client, il pourra ainsi vous mettre des annotations et des remarques dans le cas où il souhaite apporter ou corriger des informations. Il pourra ensuite s’occuper de l’intégration du contenu lui-même.

Pour cela, on clique sur le bouton “Partager”, en bleu en haut à droite. Plusieurs possibilités s’offrent à vous, soit vous ajoutez votre client avec son email, soit vous lui partagez un lien en prenant soin de choisir le rôle (éditeur, commentateur, lecteur).

Il est tout de même possible d’exporter votre document en format Word, pdf, etc.

Google docs intègre aussi la possibilité de compter les mots de votre texte, pour cela on va dans “Outils” > “Nombre de mots”. Très utile pour respecter le nombre de mots établit dans votre devis.

Un correcteur d’orthographe

Nous avons beau se sentir à l’aise avec l’orthographe et la grammaire, il y a toujours un moment qui nous échappe et laisse place à quelques coquilles.

Je vous conseille donc d’adopter un correcteur orthographique, il sera un vrai soutien et ne laissera passer aucune fautes !

Le premier que je vous conseille est l’extension gratuite LanguageTool à installer sur le navigateur Chrome ou Firefox. Il va analyser tous vos textes, que ce soit sur Google docs, sur vos emails, sur les réseaux sociaux et même sur votre site. Je vous le recommande vivement et en plus il est GRATUIT.

Il existe aussi MerciApp, vous pouvez aller jeter un coup d’oeil avec une version gratuite et une version plus poussée à 8€/mois.

Enfin, il existe le logiciel Antidote, très célèbre auprès des écrivains et rédacteurs en tout genre. Il est très complet, mais payant.

Un outil pour développer la sémantique

Lorsque vous allez rentrer dans le monde de la rédaction web, vous allez découvrir la sémantique et les champs lexicaux. Il s’agit simplement des mots qui englobent un autre mot ou mot-clé.

Par exemple, si je vous dis le mot “Prairie”. Vous allez penser aux mots comme fleurs, herbe, vert, plantes, nature, végétaux, etc. Et bien, il s’agit de la sémantique qui englobe le terme Prairie. Cela va permettre à Google de mieux cerner le sujet sur lequel vous rédigez et de mieux le référencer.

En premier, vous pouvez faire de tête et noter tout ce qui vous vient, mais si ça coince, il existe quelques outils gratuits.

Le premier, c’est le site Rimessolides et sa catégorie Champs lexicaux qui vous donnera pas mal d’idées et de mots à ajouter dans votre contenu.

Ensuite, vous pouvez utiliser l’extension Chrome “Thot, rédaction SEO performante”. J’adore utiliser cette extension, elle analyse tous les résultats Google selon le mot-clé recherché et vous suggère les mots à ajouter. Je vous prépare un petit article pour vous en parler plus amplement, en attendant il existe des tutos fournis par l’app.

En version payante, il existe le site 1.fr et Yourtextguru qui sont des assistants à la rédaction SEO.

Un simulateur de métas

Ha les métas, il peut vous arriver que votre client vous demande de les rédiger. Vous savez, ce sont les textes qui s’affichent lorsque vous faites une recherche sur un moteur de recherche. Il y a le méta title et la meta description, ils sont soumis à un nombre de caractères maximum pour être visibles et efficaces. Nous en reparlerons dans un prochain articles ou une vidéo sur ma chaîne.

En tout cas, pour ne pas se prendre la tête, je vous suggère d’utiliser un simulateur de méta qui vous permettra d’avoir un aperçu visuel de votre futur contenu positionné sur Google.

Pour trouver celui qui vous convient, il suffit de faire la recherche “Simulateur méta” sur Google et de tester ce qui s’offre à vous.

L’outil de Comonsoft  (en pixel) est plutôt pratique, il existe aussi celui de L’agence Web (en caractères) et bien d’autres que je vous laisse tester.

Voilà les outils de base dont vous aurez besoin pour vous lancer et travailler à l’aise. Vous voyez, ça ne coûte pas bien cher de se lancer en rédaction web ?

Bien sûr, il existe plein d’autres outils (plus pointue) dont je vous parle dans ma formation Rédacteur web ainsi que sur ma chaîne Youtube (et psst, abonne-toi !).

Faites le plein de conseils :

Ces articles pourraient vous intéresser :

Télécharge ma check list magique pour
rédiger un article de blog au top du SEO !

1 Commentaire

  1. Yémalin Mathias DEMAGNON

    Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *